Obtention du Diplôme d’Etat de docteur en médecine

La délivrance du DES est soumise à la validation de la phase d’approfondissement et à la délivrance du diplôme par la Commission régionale du DES.

Validation du cursus :
Le cursus est validé lors d’un entretien devant un jury composé de 2 enseignants.
Cet entretien est organisé en septembre/octobre et en avril chaque année. Il dure 30 minutes environ. L’étudiant s’inscrit auprès du secrétariat à une date et heure précises.
Il met à disposition son portfolio, représentant le mémoire de DES, au plus tard un mois avant la date prévue.

Le portfolio doit contenir les éléments validés suivants :
– Les attestations de présences à 8 séances d’enseignements au minimum,
– 8 traces d’apprentissage dont les 4 de la phase socle et 4 réalisées en première année de phase d’approfondissement,
– Un Récit de Situation Complexe Authentique (RSCA) réalisé en seconde année de phase d’approfondissement.
– Les attestations de présence à 4 semestres de GEP dont celui ou ceux de la phase socle. Un semestre de GEP au plus peut être remplacé par un semestre de groupes de pairs ou d’analyse de pratique.
– La fiche de projet de thèse acceptée par le conseil scientifique du DMG.

Les traces d’apprentissage doivent couvrir le champ de l’ensemble des compétences génériques de la médecine générale.

Si le portfolio n’est pas mis à disposition du jury un mois avant la date de soutenance prévue, ou s’il ne comporte pas les éléments listés ci-dessus, l’inscription de l’étudiant à l’entretien de validation de cursus est automatiquement annulée.

La validation du cursus peut avoir lieu au plus tard 6 ans après la première inscription au DES.

Délivrance du diplôme
La commission régionale de coordination (CRDES) de la spécialité propose la délivrance du diplôme d’études spécialisées.

Elle se fonde sur :
– La validation de l’ensemble de la formation hors stage, telle que précisée dans le règlement des études de l’année de première inscription au DES,
– La validation de tous les stages prévus dans la maquette du diplôme postulé,
– La validation des 2 phases de formation,
– Le document de synthèse rédigé par l’étudiant, portant sur les travaux scientifiques qu’il a réalisés, sur sa participation à des congrès ou colloques, ses stages à l’étranger et toute autre formation ou expérience complémentaires,
– Toutes appréciations réalisées par les personnes chargées de l’encadrement pédagogique de l’étudiant au cours de sa formation,
– L’avis du directeur de l’UFR dont relève l’étudiant, qui contrôle la conformité de son cursus à la maquette de formation du diplôme d’études spécialisées postulé.

La commission régionale de coordination se réunit 2 fois par an en avril et en octobre.

 

Le diplôme d’État de docteur en médecine est délivré aux candidats ayant soutenu avec succès leur thèse d’exercice et obtenu le diplôme d’études spécialisées délivré par les universités habilitées à cet effet.
La thèse d’exercice est un travail de recherche original ou un ensemble de travaux approfondis dans la discipline du diplôme préparé.
Dans le cas d’un travail de recherche original celui-ci vise à la production de nouvelles données biomédicales, sociologiques ou anthropologiques, par des méthodes quantitatives ou qualitatives.
Dans le cadre d’un ensemble de travaux approfondis dans la discipline, la thèse est une production originale, différente du portfolio.
Le contenu de la thèse peut aussi prendre diverses formes en rapport avec la médecine générale dont les travaux :
• sur une lecture d’ouvrages, analyse historique, écrits de médecine narrative
• autour de la production d’un récit de vie
• à partir de retour d’expériences professionnelles
• approfondis à partir de traces d’apprentissage
• conceptuels

Une fiche de projet de thèse doit être adressée par l’étudiant au conseil scientifique du DMG qui approuve ou non le projet, par délégation du coordonnateur local du DES. La soutenance ne peut être autorisée qu’une fois cette étape réalisée.
La thèse conduisant au diplôme d’Etat de docteur en médecine est soutenue devant un jury composé d’au moins trois membres dont le président du jury, professeur des universités titulaire des disciplines médicales désigné par le président de l’université sur proposition du directeur de l’unité de formation et de recherche médicale concernée. Un autre enseignant titulaire des disciplines médicales doit siéger. Un médecin des armées peut faire partie d’un jury de thèse.
Lorsque ce praticien est professeur agrégé du Val-de-Grâce, il peut présider le jury. Pour la médecine générale, le jury peut être composé en tant que de besoin d’enseignants associés de médecine générale, à l’exception de son président.
La soutenance de la thèse peut intervenir au plus tard trois années après l’obtention du diplôme d’études spécialisées.